La plupart des outils no-code sont créés par des nord-américains. La plupart des exemples de projets web ou mobile qui se sont lancés sans faire appel à des développeurs sont eux aussi bien souvent états-uniens.

Par ailleurs, >Contournement> était présent à la première No-Code Conference à San Francisco en novembre 2019, et même si il y avait des participant·e·s de nombreux pays d’Europe et du monde, la majeure partie étaient originaires des USA.

Nous étions d’ailleurs les seuls français, mis à part un membre de l’équipe de Typeform 🙂

Mais il n’en demeure pas moins qu’il se passe plein de choses en France sur le no-code. Ca bouge, tant sur la création d’outils, que sur l’émergence du sujet et sur la vivacité d’un écosystème prometteur !

C’est ce dont on a tenu à parler lors de la deuxième partie de notre intervention sur le no-code sur Europe 1, le 27 avril 2020 :

Vous pouvez également retrouver le reste de l’interview ci-dessous, avec un article qui lui est dédié : “La création de sites et d’applis se démocratise : notre interview sur le no-code chez Europe 1” :

 

Les outils no-code “made in France”

Dans l’émission, nous mentionnons trois outils no-code qui ont été créés par des français.

Actiondesk, un tableur no-code qui va bien plus loin qu’un tableur

Logo de Actiondesk, outil no-code permettant de réaliser des tableurs très avancés

Actiondesk, qui permet, comme son site l’indique, de créer “des tableurs dotés de super-pouvoirs”.

  • Actiondesk est arrivé en position #1 sur Producthunt, plate-forme de référence dans l’écosystème des startups et produits innovants
  • Ils ont égalemetn intégré le prestigieux accélérateur Y Combinator, parfois désigné comme le meilleur au monde, où ont commencé par exemple Airbnb, Dropbox ou Groupon.

Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’interview du CEO d’Actiondesk Jonathan Parisot sur le podcast de >Contournement> :

Celestory, pour no-coder des jeux

Logo de Celestory, outil no-code qui permet de créer des jeux, notamment des serious games, sans coder

Celestory, qui permet de créer des jeux, notamment des serious games, sans avoir à faire appel au code.

 

Naker, outil no-code de création de contenus 3D interactifs

Logo de Naker, outil no-code qui permet de créer des contenus interactifs en 3D, sans coder

Naker, qui permet de créer des contenus interactifs en 3D (pour obtenir un arrière-plan de site enrichi, par exemple). Et ce, encore une fois, sans avoir à coder.

A noter que Celestory et Naker sont toutes deux hébergées à Station F à l’heure actuelle.

 

Infinable : un projet ambitieux d’outil de création d’appli no-code intégré

Logo de Infinable, outil français de création d'applications web et mobile en nocode

Infinable s’est fixé pour objectif de créer un nouvel outil permettant de créer des applications web et mobile avancées;

Une belle initiative, que son co-fondateur

 

Bubble, l’outil no-code de référence en partie “made in france”

Logo de Bubble, outil no-code d'automatisation qui permet de créer des applications web et mobiles avancées, sans coder

Bonus : par ailleurs, même seul l’un de ses co-fondateurs Emmanuel Straschnov est français, on peut citer Bubble, l’un des outils no-code de référence, qui a été parmi les pionniers.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on a pu l’interviewer en français dans notre podcast du no-code >Contournement> :

 

Les projets français qui ont commencé sur des outils no-code, sans développeurs

Même si ils ne sont pas légion – ou plus précisément pas encore 🙂 -, plusieurs startups françaises se sont lancées en utilisant des outils no-code, sans faire appel à des développeurs.

 

Comet, une plate-forme d’intermédiation réalisée en no-code avec Bubble.

Logo de comet, une plate-forme de mise en relation qui a été créée à partir d'un outil no-code

On peut commencer par mentionner Comet, une plate-forme de mise en relation de qualité entre grandes entreprises avec des freelances en dev et data.

Aucun des co-fondateurs de Comet n’était développeur : ils ont créé leur plate-forme eux-mêmes sur Bubble, Zapier et Google Sheets.

Pendant plus d’un an, ils ont des acquis de nombreux utilisateurs, généré plusieurs centaines de milliers de revenus annuels récurrents, et même recruté plusieurs personnes, avant de recruter un CTO, et de commencer progressivement à passer sur une plate-forme codée.

Vous pouvez d’ailleurs écouter leur histoire dans l’interview de l’un des fondateurs, Charles Thomas, que nous avons réalisée et qui est disponible dans les podcasts de >Contournement> :

 

L’intendance, un (magnifique) site e-commerce réalisé avec Webflow et un peu de code.

L’Intendance est un site e-commerce proposant des commandes de produits en vrac, pour contribuer à la diminution de l’utilisation des emballages en plastique.

Le site, beau, riche et avancé, a été créé avec Webflow, Airtable, Zapier et un peu de Python.

C’est un bon exemple d’approche de modulaire, où différents outils no-code ont clairement chacun joué le rôle qu’il remplissait le mieux, en ajoutant même un peu de code là où le no-code rencontrait ses limites.

Voici l’interview que >Contournement> a fait de Meriem Benmouaz, co-fondatrice de L’Intendance :

 

Loom, un site e-commerce construit avec Shopify, et dont la logistique a été automatisée via Integromat

Loom est une plate-forme qui propose des vêtements durables, qui tiennent plus longtemps et abîment moins l’environnement.

Le site a été construit avec Shopify, que nous hésitons parfois, chez >Contournement>, à classer dans les outils no-code de nouvelle génération, dans la mesure où on ne peut pas faire exactement ce qu’on veut dans l’interface dans la disposition des blocs.

Mais pour gérer les commandes et la chaîne logistique, l’équipe de Loom a utilisé Integromat, un outil no-code d’automatisation extrêmement puissant et avancé.

Ce qui en fait de notre point de vue un bel exemple de projet créé avec du no-code et de l’ingéniosité, là où de nombreuses tâches auraient traditionnellement été faites à la main, ou automatisées à partir d’un investissement conséquent sur des solutions codées.

Et là encore, voici l’interview par >Contournement> du co-fondateur de Loom Guillaume Declair :

 

Grandes Parisiennes, l’un des projets accompagnés par >Contournement>, et réalisé avec Glide

Lors de la première formation “Side Project” de >Contournement>, où des >Contourneur·se·s> sont accompagnés dans la réalisation de leur projet web ou mobile, Nathalie a mis en ligne le projet Grandes Parisiennes.

Il s’agit d’un guide à l’adresse des femmes du Grand Paris, pour trouver des endroits et des ressources oeuvrant à contrer les situations de sexisme, et à venir en aide à celles qui en sont victimes.

Même si elle n’a pas encore le succès des projets cités plus haut, Grandes Parisienne mérite sa place ici en tant qu’exemple de projet “made in France” réalisé en no-code, ne serait-ce que du fait de lutilisation ingénieuse qui a été faite de Glide, l’un des outils no-code qu’on affectionne tout particulièrement chez >Contournement>.

 

Des grandes entreprises qui commencent à s’intéresser de près au no-code

Il n’y a pas que les entrepreneur·se·s en puissance qui peuvent avoir un intérêt à utiliser les outils no-code.

Les associations, ainsi que les petites, moyennes et grandes entreprises plus traditionnelles, ont elles aussi tout intérêt à tester et adopter les outils no-code !

Nous en parlons d’ailleurs dans notre article ” Les avantages du no-code pour les entreprises : notre interview sur BFM Business”.

Par exemple, le groupe Prisma Media a amorcé avec >Contournement> une démarche de formation à l’adresse de ses équipes non-techniques sur :

  • Airtable, pour qu’ils se créent leurs propres outils internes et les fassent évoluer en autonomie, au plus proche de leurs besoins
  • des outils no-code de production de sites web et d’applications web/mobiles comme Webflow ou Bubble, pour fluidifier les processus d’innovation et le lancement de projets expérimentaux

Autre signe fort : OCTO Technologies, l’une des plus belles Entreprises de Services Numériques françaises, a décidé de lancer une formation au no-code à l’adresse de ses clients (principalement des grandes entreprises, donc), en partenariat avec >Contournement>.

Directions de l’Innovations, de la Transformation Digitale, des Services Informatiques, Directions non-techniques (marketing, RH, etc.), incubateurs internes et autres démarches d’intrapreneuriat : autant d’angles par lesquels on peut espérer que les grandes structures viendront progressivement au no-code, en enrichissant ainsi les exemples, les cas d’usages et les écosystèmes hexagonaux.

 

L’écosystème français du no-code : un grande aventure qui commence fort

Alexis Kovalenko et moi-même (Erwan Kezzar), surveillons de près l’évolution des outils no-code depuis plusieurs années, et avons commencé à parler du projet >Contournement> au printemps 2019.

Depuis, pas une semaine ne passe sans que nous découvrions de nouveaux acteurs et événements autour du no-code.

Voici une partie de ces acteurs et entités, dont ceux que l’on cite dans l’interview :

  • le Slack de >Contournement>, principal lieu d’échange de la communauté no-code en France ( si vous voulez le rejoindre, n’hésitez pas à nous contacter via notre site web : http://blog.contournement.io
  • le premier hackathon no-code en France, à Carpentras, le 1er avril 2020, organisé par la French Tech Grande Provence
  • Ottho Tools, une plate-forme de tutoriaux en no-code
  • en prévision : la première Conférence No-Code à Marseille, avant l’été 2020, organisé par La Briqueterie
  • un grand Meetup sur le no-code organisé le 24 mars par The Family, structure de référence qui accompagne les entrepreneurs européens dans leur croissance. Ayant été invités à intervenir, nous aurons l’honneur d’y partager notre vision de la formation au no-code aux côtés de Ben Tossel, créateur de Makerpad, plate-forme internationalement reconnue dans le paysage et les écosystèmes du no-code.
  • Ideable et Copilot, deux agences qui produisent des projets web et mobile en no-code en fonction des besoins de leurs clients

Voici un petit état des lieux à date du no-code hexagonal.

Profitez-en, et rejoignez le mouvement!